Spie Batignolles va réaliser 6 kilomètres de tunnels au coeur de Lisbonne

Spie Batignolles va réaliser 6 kilomètres de tunnels au coeur de Lisbonne

24 septembre 2021 Non Par Marie-Christine MICHEL

6 km de tunnels au cœur de la capitale portugaise, tels sont les travaux à entreprendre à l’horizon 2022 par Spie Batignolles pour limiter le risque d’inondations dans la cité.

Une configuration favorable aux inondations

Carte des inondations possibles à Lisbonne

Lisbonne est construite à l’embouchure du fleuve Tage et s’étend sur les collines environnantes. Cette configuration particulière du relief expose la ville à de rapides inondations. A chaque tempête ou fortes pluies, le scenario se reproduit invariablement. Notons celles survenues en 1967 occasionnant la mort de 250 personnes ou plus récemment à mi-septembre 2021 où les dégâts sont importants.
Ces inondations touchent des quartiers très denses situées dans la ville basse (Santa Marta, quartier de la Baixa, etc.)

Un appel d’offres de 2 tunnels totalisant 6 km pour favoriser l’écoulement des eaux vers le Tage

C’est pour cette raison que la municipalité de Lisbonne a lancé un appel d’offres remporté par le Groupement Mota-Engil (mandataire) et Spie batignolles génie civil.
Cet appel d’offres comprend la réalisation de deux tunnels de drainage lancés au cours du premier trimestre 2022 pour une durée globale de 39 mois. Ces deux tunnels totalisent 6 km de galeries.

Le tunnel Monsanto-Santa Apolonia (TMSA)

Le TMSA a une longueur de 4,5 km de long et un diamètre intérieur de 5,5 m. Il part du quartier de Campolide, à proximité du parc forestier de Monsanto vers la côte de Santa Apolonia. Il comprend aussi :
–       Un bassin d’entrée constituera le puits d’attaque du tunnelier et, ensuite, servira à filtrer et dépolluer les eaux pluviales en phase d’exploitation.
–       Trois puits d’environ 20 m de profondeur, répartis sur le tracé, sous l’avenue de Libertade, à Santa Marta et à l’avenue Almirante Reis serviront de puits de ventilation pendant les travaux. Ils collecteront les eaux et comprendront l’installation d’une chambre Vortex, d’une chambre de captage d’eau et d’un rameau vers TMSA.
–       Des travaux annexes tels que la réalisation d’une station élévatrice aux abords de la côte.

Le tunnel Chelas-Beato (TCB)

Le TCB a une longueur de 1,1 km de long ; il part de la station de métro Olaias et se dirigera à travers les quartiers de Beato et Braço de Prata, vers le Tage. Il comprend deux puits servant de puits d’entrée et de sortie pendant les travaux.

Le tunnelier

L’analyse préliminaire des risques a fait apparaître la sensibilité des édifices et des infrastructures existantes et les risques vis-à-vis des habitants. Par ailleurs, les tunnels rencontreront sur leur tracé le métro de Lisbonne à plusieurs reprises. En conséquence, les travaux devront s’adapter à des situations très variables.

D’autant que la géologie du terrain est constituée de sols composés de roches volcaniques, de calcaire, d’argile et de sable. Par suite, ces sols sont à la fois durs et meubles. Ajouté à cette difficulté, la hauteur de couverture entre les tunnels et les fondations des bâtiments existants ou avec le terrain naturel est compris entre 7 et 70 m.

Le choix du tunnelier s’est donc porté sur un tunnelier à pression de terres, d’une section d’excavation de §,41 m, d’un poids total de 700 t environ et d’une longueur de 120 m. Par ailleurs, les anneaux sont formés de 6 voussoirs de 0,30 m d’épaisseur, préfabriqués par le groupement, transférés par TSP à l’intérieur du tunnel à partir du puits d’entrée de TMSA.

Après le creusement du TMSA, le tunnelier sera partiellement démonté et repris pour le TCB.

Maître d’ouvrage : Camara Municipal de Lisboa
Groupement : Mota-Engil (mandataire), Spie Batignolles
Montant du marché : 132,9 M€ HT dont 40M€ HT pour Spie Batignolles

Pour en savoir plus